Mes pieds sont dans un état lamentable tout au long de l'année et plus encore en été. Le swap des simples était donc l'occasion de me mêler l'utile à l'agréable, me formuler des produits me permettant de rendre mes talons visibles dans des chaussures d'été, tout en chouchoutant ceux de mes deux copines.

Ce duo se compose donc d'un exfoliant et d'une chantilly de karité, que j'ai voulu très émollients afin d'espérer venir à bout de la corne dysgracieuse (et des craquelures parfois douloureuses qui l'accompagnent) qui s'imisce sur nos extrémités postérieures dès les premières sorties d'orteils à l'air !

Concernant l'exfoliant, j'ai repris le tutoriel de Lutin des bois (que beaucoup connaissent grâce à son blog L'antre du Lutin ou encore au travers de sa chaine You tube, sous le pseudo Lutinette 45. La dame se fait trop très rare en cosmétique HM mais nous honore de sa présence en publiant des videos de maquillages tous plus beaux les uns que les autres.

 

CIMG1720

Pour l'occasion, je me suis donc permise de reprendre ici son tuto video d'exfoliant.

 

 

Voici donc la composition de base, à conjuguer selon que vous souhaitiez un exfoliant plus ou moins grattant (on pourrait par exemple imaginer glisser un peu de gros sel dans la préparation) mais aussi selon la partie du corps à exfolier. Pour ma part, j'ai choisi des beurres et huiles très émollients et assouplissants afin de traiter des zones très sèches :

70 gr beurre dur (pour moi cacao désodorisé et kpangnan)

20 gr cire émulsifiante (j'ai utilisé de la polawax, très polyvalente)

10 gr huile (avocat dans mon cas)

100 gr sucre en poudre

0,5% du poids des huiles et beurre de vitamine E (anti-rancissement)

 

CIMG1721

 

Je me rends compte que dans plusieurs recettes à venir, je propose des formuls génériques, dont le caractère généraliste empêche de donner un prix fixe puisqu'il variera en fonction de vos choix d'ingrédients.

A ce propos, préférez-vous des recettes bien définies avec mon prix de revient ou des formulations génériques, laissant libre cours à la variation mais ne permettant pas de donner de prix détaillé ?

De manière générale, je pense que les recettes pour lesquelles je propose des formulations simplifiées font souvent appel à un nombre d'ingrédients limité, vous pouvez donc estimer que leur prix de revient est relativement modéré mais votre avis sur la question m'intéresse.

 

Chantilly de karité spécial pieds abimés et/ou zones très sèches

 

Le principe du swap des simples était, rappelons-le, de limiter à 5 le nombre d'actifs de chaque produit mais ce nombre n'incluait pas les émulsifiants. Dans ce contexte, quitte à ne pas le compter, je me suis dit "autant ne pas en mettre", d'où l'idée d'une chantilly de karité, dont l'émulsion tient grâce au pouvoir émulsifiant du beurre de karité (complété par l'action de la gomme xanthane) et au temps de fouettage de la préparation.

 

CIMG1722

 

Phase huileuse

35% beurre de karité (adoucissant, reconstructeur)

43% hv macadamia (nourrissante, hydratante, adoucissante)

 

Phase aqueuse

20% infusion de menthe poivrée (rafraichissante, tonifiante)

0,4% gomme xanthane (gélifiante, stabilisatrice de la préparation)

 

3ème phase

5% poudre de sève de bambou (absorbe la transpiration excessive, régularisation du ph par son effet alcanisant)

1% poudre de pierre d'alun (antibactérienne, régulatrice de la transpiration)

0,6% cosgard (conservateur)

 

 

Mode opératoire : A température ambiante, fouettez le beurre de karité de façon jusqu'à obtenir une consistance pâteuse, ajoutez très lentement l'huile en alternant fouettage et passage au congélateur jusqu'à obtention de la consistance désirée. Ajoutez ensuite les éléments de la phase aqueuse (vous aurez préalablement formé un gel aqueux avec l'infusion et la gomme xanthane) puis ceux de la 3ème phase.

Astuces : la poudre d'alun a une incidence sur le ph, veillez donc à contrôler celui-ci notamment pour un produit pied puisque le ph a une incidence directe sur la prolifération des bactéries, à l'origine des mauvaises odeurs. De ce fait, vous pourrez jouer sur la proportion de poudre de sève de bambou puisque celle-ci jouera dans le sens inverse de la poudre d'alun en augmentant le ph. Enfin, le ph étant souvent à l'origine de déstabilisation des émulsions, je vous recommande l'apport de gomme afin de vous assurer d'une bonne stabilité de l'ensemble dans le temps. Ici, seules les très fortes chaleurs estivales, qui ont littéralement liquéfié les éléments de la phase huileuse, ont eu raison de la stabilité de la crème ainsi formée.

Prix de revient (allez, je sens bien qu'il vous manque) : 0,50€ les 100 gr

 

Par manque de temps, ce duo a également figuré au nombre des produits que j'ai offert à Lydia dans le cadre du swap du placard que je vous présenterai très bientôt, il s'est vu agrémenté de fragrances agrumés, très agréables, à mon sens dans des produits pieds.