J'ai les mains sèches, très sèches (plus sèches tu peurs !), alors quand je réalise une crème pour les mains, mes 2 maître-mots sont confort et pénétration rapide dans la peau. Cette crème étant prévu pour l'hiver, je la voulait particulièrement nourrissante, je me suis donc tournée vers les cérats (crème intégrant une forte part d'huile ainsi que de la cire).

Par manque de temps, je me suis inspirée des proportions de Dragonjoli et voilà ce que celà donne (les proportions sont données en grammes mais on doit être assez près des pourcentages) :

 

CIMG0808

 

Phase huileuse (66,3% environ)

20gr hv coco fractionnée (huile sèche, émolliente)

10gr hv amanade douce (apaisante, adoucissante)

10gr hv pistache (nourrissante)

10gr hv argan (ourrissante, régénérante)

13 gr cire d'abeille (filmogène, protectrice, consistance)

3,3 gr hv germes de blé (antioxydante, protège efficacement contre les agressions extérieures, nourrissante, très émolliente)

 

 Phase aqueuse (31% environ)

31gr infusion de thé vert au jasmin (antioxydant)

 

3ème phase (0,8% environ)

1 cc amidon de tapioca (effet anti-gras)

0,2gr extrait CO2 calendula (anti-inflammatoire, cicatrisant)

0,6% cosgard (conservateur) à recalculer en fonction du poids total

Fragrance thé blanc

 

Mode opératoire : Préparez l'nfusion de thé vert, pendant ce temps faites chauffer les éléments de la phase huileuse. Veillez à la température des phases car une infusion trop tiédie ferait immédiatement figer la cire d'beille au premier contact. J'ai l'habitude de réaliser mes émulsion en versant la phase aqueuse dans la phase huileuse ; je trouve que ce procédé se prête d'autant mieux à ce type d'émulsion riche en huile. Procédez ensuite comme une émulsion classique en fouettant bien jusqu'à COMPLET REFROIDISSEMENT ! Vous pouvez éventuellement prévoir un bain froid.

NDLR : La réalisation d'un cérat est souvent redoutée en raison des risques de déphasage ou d'émulsion qui ne prend tout simplement pas. Si une chose doit être retenue dans la réalisation de ce type de crème où le seul émulsifiant est la cire d'abeille, c'est le fouettage jusqu'au complet refroidissement. L'émulsion tarde d'abord à prendre puis vous assisterez à un "petit miracle", la crème prenant en une fraction de seconde lorsqu'un plancher de température est atteint (lequel ?), j'ai, pour ma part, été assez surprise par ce processus. Si vous êtes peu patiente, prévoyez un bain d'eau froide pour favoriser le refroidissement.

Mon avis : je n'ai pas gardé de ce cérat (idiote !) mais je l'ai testé rapidmenet et est été surprise pa la vitesse à laquele il pénètre dans la peau compte-tenu de sa teneur en huile. Cette crèmes'utilise en très petite quantité. Pour ma part, je réitèrerait, c'est certain !