Non non non, ce blog n'est pas à l'abandon, juste un peu mis de côté par manque de temps, d'envie .... !!
Malgré tout, je n'ai pas perdu mon temps, je prépare des produits bébé mais pas que, j'ai même savonné à nouveau très récemment, ça ne m'étais pas arrivé depuis ...1 an.
J'espère bien revenir un peu plus régulièrement dans les mois à venir, d'autant que j'ai pleins de compo à vour présenter.

En attendant, voici la recette avec laquelle je me suis lancée dans la cosmétique maison il y a 7 ans pour mon grand garçon et je reprend maintenant ce must-have de toute maman tambouilleuse qui se respecte pour le petit.

S'il est une recettte basique lorsqu'on a un bébé, c'est bien le liniment. Son PH basique permet de rétablir le PH très acide des fesses de bébé macérées dans l'urine (oui, je suis glamour ce matin !), ce qui m'amène naturellement à rouvrir la porte à la polémique (s'il en est) liée à l'usage du liniment en lait démaquillant ....à moins de le rincer avec une solution acide bien évidemment...mais là n'est pas la question du jour.
Le liniment est tellement simple à réaliser que nombre de mamans non cosméteuses s'y sont collées puisqu'il suffit d'avoir un mixer plongeant (ou pas), de l'eau de chaux et de l'huile d'olive.
La mode opératoire le plus simple consiste à mettre en bouteille le même poids d'eau de chaux et d'huile d'olive, formant ainsi un biphasé qu'il suffit de secouer à chaque utilisation.
Pour les cosméteuses pressées, un peu de cire d'abeille, chauffée dans l'huile d'olive, à hauteur de 2-3% suffira à stabiliser l'émulsion.
Mais comme rien n'est assez beau pour les fesses de mon bébé (et encore, vous n'avez pas vu ses jolies couches !!!), j'enrichis mon liniment au beurre de karité, ce qui lui donne un côté onctueux (et accessoirement l'épaissit un tout petit peu) et je le parfume très légèrement, voici ce que ça donne :

2% cire d'abeille (filmogène, stabilise l'émulsion)

2% beurre de karité (restructurant, nourrissant, épaississant)

47,8% hv olive

47,8% eau de chaux

0,4% fragrance (ici fleur d'oranger de Jurassens)

 

J'insiste encore sur le fait que les proportions sont données en pourcentage pour une recette pesée (et non mesurée) car l'huile d'olive et l'eau de chaux n'ont pas du tout la même densité.

Mode opératoire : faites chauffer l'huile, le beurre de karite et la cire d'abeille afin de fondre le beurre et la cire. On peut également préférer ne faire chauffer que le beurre et la cire mais je trouve que cette seconde façon de procéder a tendance à faire figer la cire un peu trop vite et on retrouve de petites particules au fond du mélange.
Il vous suffit ensuite de dégainer le mixer plongeant avec lequel vous réaliser déjà les soupes de votre chérubin et réaliser l'émulsion en intégrant doucement l'eau de chaux.
Une fois le mélange refroidit, ajoutez la fragrance.
Vous noterez le faible taux de fragrance : s'agissant de la peau souvent malmenées d'un bébé, je préfère limiter cette proportion afin de ne pas risquer sd'accentuer les dégats avec un parfum, qu'on peut complètement oublier également (dans ce cas, vous intègrerez 48% d'huile d'olive et d'eau de chaux.

Je ne me souviens pas si j'avais communiqué ici sur le fait que je suis partenaire de Jurassens, petite boutique jurassienne, née de l'amour de ses propriétaires pour la savonnerie à froid, c'est donc tout naturellement qu'ils complété la gamme de leur boutique en proposant des matières premières cosmétiques, dont un superbe beurre de karite bio, que j'utilise régulèrement et qui est agélement largement plebiscité par mes savonneries préférées.
Jurassens promet que les fragrances qu'ils proposent peuvent être utilisées autour de 0,8% pour un usage moyen. J'ai préféré baisser cette proportion pour les raison indiquées tout à l'heure. Le parfum de la fleur d'oranger est malgré tout là, léger comme je le souhaitais.



CIMG3801

 

A défaut d'utiliser une fragrance, je vous propose cette seconde recette, tout aussi agréable et sans parfum, où une faible partie d'eau de chaux est remplacée par un hydrolat. J'aime dans ce cas utiliser l'hydrolat de lavande, réparateur mais on pourrais tout aussi bien lui préférer un hydrolat de fleur d'oranger ou pourquoi pas une infusion de plantes réparatrices.
Le mode opératoire est le même que précédemment. L'hydrolat sera ajouté en fin de formulation, comme la fragrance dans la recette précédente :

 

2% cire d'abeille (filmogène, stabilise l'émulsion)

2% beurre de karité (restructurant, nourrissant, épaississant)

48% hv olive

38% eau de chaux

10% hydrolat

 

Mon avis : dans les deux cas, le liniment est très stable et ne nécessite pas de conservateur. Sa texture est onctueuse et filmogène. Je n'ai, pour ma part, jamais eu d'érythème fessier pour mon ainé. Le petit en fait un petit peu lors des poussées dentaires mais ma crème pour le change (à venir) vient vite régler le problème.