Le mot était donné : "nous nous retrouverons au Grand Cheval", message des plus mystérieux s'il en est pour une journée qui s'annonçait douce, joyeuse et studieuse !! "Le Grand Cheval", un personnage ? Une statue ? Une fresque ? Notre hôte ?????

Nous partîmes donc ..... 2 (!) à l'assaut du bocage bourbonnais : courses CHECK, essence CHECK, GPS (indispensable dans ce genre de contrées) CHECK, autoroute, route nationale, route départementale encore civilisée puis route départementale rose (et c'est là que je commence à retenir mon souffle généralement), vous savez ce revêtement souvent très granuleux (pour évacuer la neige !!) et ... rose, c'est le signe que vous quittez la civilisation, que vous entrez dans une aire où le nombre d'animaux est plus élevé que le nombre d'habitants.

Sealeha et moi même, plus citadine l'une que l'autre, gardâmes la tête froide, avalant les kilomètres en toute quiétude (super courageuses les filles en fait), puis nous vîmes le Grand Cheval ! Un lieu-dit au milieu de ....la nature, le genre d'endroit où l'on arrive pas par hasard !!!!

Voiture garée, cloche à l'effigie du Grand Cheval tintante, nous apercevons le sourire jovial d'Olivier DOIZON, qui nous reçoit pour la journée dans sa maison du bonheur, où cohabitent en toute quiétude, chiens, chats, chinchillas et .... savons !!!!

 

cheval

Un tour de la savonnerie logée dans une pièce à charpente apparente comme je les aime, papottage en règle, nous n'oublions pas de râler contre les râleurs, admirons les savons en cours de séchage, parlons savonnerie pro (quand même !!) puis il est temps de passer à table, nous dégustons un plat mijoté dont le souvenir me fait encore saliver (encore merci Mélanie !!!) tout en refaisant le monde et en discutant du chemin parcouru par Olivier, ses motivations .....

Il est 17h, nous sortons de table (ben oui, çà prend du temps de discuter entre gens de bonne compagnie !!!) et partons nous enfermer dans la savonnerie où un Touareg nous attend (pas le monsieur en tunique, le savon, vous le retrouverez ici, indiscutablement un excellent savon-shampooing adopté chez nous !!!) !!!!

 

touareg

 

Nous voilà partis pour un batch de 12 kg, tout prend une autre dimension, surtout lorsque l'on n'a jamais dépassé les 2 kg de savon : Olivier prépare la solution de soude et pèse l'huile d'olive sous nos yeux ébahis par les quantités,

 

 

soude (la soude)

 

olive(l'huile d'olive)

 

je m'attaque à l'huile de coco et au beurre de karité, tous deux conditionnés en énormes sacs ... au couteau de cuisine sous l'oeil rieur de mes compères, puis l'huile de jojoba.

 

karité(le karité)

 

Sealeha pèse tour à tour les huiles essentielles (conditionnées au litre !!!).

 

he(Sealeha telle une pub old scholl avec une bouteille d'huile essentielle)

 

Un peu de rhassoul pour en faire un savon idéal pour les cheveux, un peu de poudre de cacao pour la couleur et nous voici armées pour réaliser chacune notre batch : savon cintrée pour l'une,

 

Savon_r_alis__1

 

 Funnel pour l'autre,

 

Savon_r_alis__2

Nous avons hâte de découvrir ce que ces méthodes approuvées sur de petits batchs peuvent donner à cette échelle !!! Bon, en vrai, comme j'ai du retard dans mes publications, je vous les montre:

 

cintre_fini

 (cintre fini)

 

funnel_fini    (funnel fini)

 

Mais la journée est déjà finie et il faut reprendre la voiture des bulles plein la tête, une journée placée sous le signe de l'amitié qu'il est urgent de réitérer !!!

Je concluerai en remerciant chaleureusement Olivier et Mélanie de nous avoir reçues si chaleureusement dans leur maison et de nous avoir donné l'occasion de toucher du doigt la savonnerie artisanale professionnelle, à très bientôt j'espère !!!!

 

panneau