1 an que je conservais des abricots au congélateur en vue de réaliser un savon !!!

L'achat d'un moule séparateur chez Dans ma Nature m'a enfin donné l'occasion de réaliser ce fameux savon à l'abricot (après réflexion, me fallait-il vraiment une excuse ?).

Je le reconnais à mon grand dam, ce test est loin d'être des plus vendeur pour ce moule qui offre pourtant de chouettes possibilités de marbrage, je vous invite notamment à admirer le savon Plume de Sealeha ici, qui rend beaucoup plus hommage à ce moule que le mien !

Bref, trêve de discussion, le voici !!!

CIMG1827(batch coupé dans son épaisseur en 3 plaques)

 

25% hv coco hydrogénée (mousse, dureté)

20% hv olive (douceur)

20% hv palme (mousse, dureté, douceur)

10% hv abricot (douceur)

10% hv colza (douceur)

5% hv ricin (douceur, mousse)

Minimum d'eau et soude pour un surgraissage à 8

2,5% lactate de sodium dilué dans la soude (dureté)

A la trace

10% hv abricot (afin d'intégrer la fragrance en limitant les risques de figeage)

Abricots mixés (pour aller au max d'eau)

Synergie odorante : fragrance orange blossom + he orange douce

Colorants

 

CIMG1835

Mode opératoire : je vous renvoie sur tout ce qui a déjà été dit sur la méthode de saponnification à froid. Le lactate de sodium doit entrer dans le calcul de la quantité d'eau, je le recommande donc aux personnes déjà habituées à formuler des savons car cet ajout peut être source d'erreur !

Pour ce qui est du marbrage, les séparations utilisées sont les courtes avec alternance des couleurs : orange/vert/jaune/blanc/..., enfin un coup de baguette selon l'inspiration.

Mon avis : les abricots mixés se sont mal mélangés, ce qui donne un aspect peu "joyeux" dans le savon mais j'ose espérer que le sucre qu'ils contiennent amènera encore de la douceur. Promis, lz prochain test de séparateurs sera mieux réussi !!!!!

CIMG1837