Vous allez peut-être commencer à comprendre en lisant ce billet que la recherche de nettoyants/démaquillants visage doux fait un peu partie de mes thèmes de prédilection.

Récemment, Carole, qui pourtant n'a pas le même profil de peau que moi, a publié des démaquillants solides tout doux. Il fallait que j'essaie sa version, ne me souvenant que très vaguement de la version pyramidale que j'ai fait voilà de celà déjà 2 ans !!!

Mon homme me reproche (trop) souvent de ne jamais refaire une recette culinaire qui marche ....et bien, je suis au regret d'admettre que c'est exactement la même chose en cosmétique, peuple ais pitié, je suis fichue !!!!

Bref, revenons-en à nos lauriers, les démaquillants de Carole, me faisant très envie avec ce rose tendre (quoi, moi, du rose ?!!), me voilà partie dans une libre interprétation de la recette d'origine :

 

CIMG0701

 

Phase principale à chauffer

20 % beurre de karité (nourrissant, reconstructeur ...)

15% beurre de cupuaçu (repulpant et apaisant)

15 % beurre de cacao (apaisant, anti-oxydant)

9 % polawax (émulsifiant, permet ici un rinçage plus aisé)

8% BTMS (émulsifiant doux, conditionneur cutané)

3 % sodium cocosulphate (tensioactif en paillettes, facilite le rinçage)

2 % SCI (tensioactif adoucissant)

0,5 % vitamine E (anti-oxydante)

 

Ajouts

7% macérat de gardénia des incas (éclaicissant, protecteur et apaisant)

10 % amidon de maïs (effet non gras)

0,5 % extrait de fraise (resserre les pores)

Extrait aromatique de fraise

Poudre de betterave (lui préférer un colorant liposoluble, of course ...)

 

CIMG0699

 

Mode opératoire : le macérat de gardénia des incas étant assez sensible à l'oxydation, j'ai préféré lui éviter la chauffe directe. Au bain-marie, faites chauffer les beurres, voire l'huile si elle n'est pas sensible, avec la vitamine E et les tensioactifs (qui de toutes façons, ne fondront jamais complètement ...en tous cas, je n'ai jamais été suffisamment patiente pour les voir complètement fondus, ils finiront de se mélanger quand vous mélangerez le reste des composants. Hors du feu, ajoutez le reste des composants et l'huile si elle est sensible. La poudre de betterave est hydrosoluble, sans aucune utilité ici donc, mais encore aurait-il fallu s'en souvenir avant de tenter de l'intégrer ! Coulez sans attendre dans des moules, soit un grand, soit comme moi, des moules à glaçons, soit encore, dans des moules permettant des dosages quotidiens, tels que ceux-ci.

Mon avis : je suis fan ! J'utilise ces démaquillants également en nettoyants visage et je rince à l'eau, avant de mettre ma crème. Ma peau ne tire pas, mes yeux sont bien démaquillés (je ne suis qu'un petit padawan en maquillage, je ne travaille pas le teint). Alex, qui est devenue ma testeuse es démaquillant, est également conquise. La prochaine fois, je tâcherai de mettre un colorant liposoluble et ce sera parfait !