Après la crème visage fluide et non grasse, Alex (encore elle, oui oui !), souhaitait emmener en vacances un lait pour le corps fluide, qui soit hydratant mais non gras ... et qui sente la fragrance "thé vert" (Alexandra n'est pas des plus compliquées à satisfaire). Je me suis inspirée de la couleur verte et de la fragrance pour formuler ce lait, j'ai recherché la douceur, la réparation des peaux asséchées et surtout, la limitation de la sensation de gras tout en conservant un aspec confortable.

 

CIMG0654

(la photo est tellement moche que j'ai hésité à l'intégrer ...)

 

Phase aqueuse

76% infusion de thé vert (anti-oxydant)

5% glycérine (émoliente)

 

Phase huileuse

4% hv avocat (riche en omega-9, protectrice, calmante, assouplissante, idéale pour les peaux sèches)

3% hv germes de blé (riche en omega-6, nourrissante, émoliente, régénérante, réparatrice)

3% hv coco fractionnée (toucher sec, facilite l'étalement, émoliente)

2% beurre de karitéé (protecteur, nourrissant, assouplissant)

3% cire n°3 (émulsifiant)

 

3ème phase

3% poudre de concombre (hydratant, adoucissant, régénérant)

0,6% cosgard (conservateur)

fragrance thé vert

spiruline (colorante, revitalisante)

 

Mode opératoire : il s'agit d'une émulsion traditionnelle. Réalisez tout d'abord l'infusion de thé vert (en prévoir suffisamment pour le plaisir des papilles). Pendant l'infusion, montez la phase huleuse à température. Prélevez la quantité suffisante de thé (et régalez vous avec le reste) et réalisez l'émulsion avec la phase huileuse. Une fois l'émulsion tiédie, ajoutez les éléments de la 3ème phase.

Mon avis : Ce lait n'a pas la prétention de traiter quoi que ce soit, mais simplement d'être confortable et hydratant. Pour ma part, le test "bras droit avec le fond du pot" m'a paru assez satisfaisant. Alex, qui l'a utilisé de façon plus intensive viendra nous dire.

Making-of : j'utilise toujours à l'occasion le mini-fouet de chez AZ selon les textures que je souhaite obtenir. Certes, je trouvais depuis quelques temps que les petites hélices s'écartaient moins, j'avais mis celà sur le compte du plastique "sans doute plus dur avec le temps". Mais lorsque j'ai voulu émulsionner mes phases, le mélange est resté déspérément liquide. Les proportions ne me paraissant pas suspectes, les actifs alors intégrés ne craignant pas la chaleur, j'ai tenté de réchauffer en one pot (forcément), de changer la pile de mon mini-fouet et de recommencer ... je vais donc vous livrer un grand secret : "forcément, çà marche beaucoup mieux avec une pile chargée" !!!! (ok, je sors ....à vous !)