En hiver, le réflexe "baume à lèvres" tombe sous le sens car vos lèvres ne vous pardonnent pas un nez un peu bouché vous obligeant à respirer par la bouche, un passage dans le froid glacial avec les lèvres humectées ..... l'été, point de gerçure par le froid donc, on oublie, on se concentre sur son hâle (du moins lorsqu'on n'a pas la même carnation que moi) éventuellement sur ses cheveux séchés par le soleil, le vent du littoral et le sel (logiquement, si le vent du littoral est là, la mer, sauf erreur, n'est pas loin !!). Mais qui se dit "ohhhh, je dois protéger mes lèvres, elles aussi craignent les UV !!!" et pourtant ....je me rappelle de ma mère, lorsque nous partions en vacances en Espagne, qui se chopait régulièrement un bouton de fièvre, "hasard des expositions au soleil" ou froid des clim des magasins ?

Bref, tout ceci m'a amenée à prendre soin de la bouche de mes swappées, au travers d'un baume à lèvres protecteur et réparateur.

Plusieurs angles de recherches : je voulais tout d'abord qu'il inspire l'été et le soleil tant par son look que par son gout, il serait donc jaune ou orangé et serait fruité (mais pas trop pour ne pas perturber les papilles sensibles).

 

CIMG0601 

 

20% hv coco (hydratante, adoucissante, émolliente, gout de la coco)

15% hv inca inchi (riche en omega-3, anti-radicalaire, prévention des dommages liés aux UV)

10% hv baobab (émolliente et réparatrice des peaux tiraillées)

10% beurre de cupuaçu (repulpant, apaisant)

8% hv périlla (riche en omega-3, apaisante, réparatrice)

8% cire de candelilla (cire dure et très filmogène)

7% hv écume des prés (meadowfoam) (anti-âge, hydratante, régénérante, permet le maintien des pigments en suspension)

5% cire de carnauba (cire moyennement dure et très filmogène)

5% cire d'orange (photo-protectrice, gout de l'orange)

5% ceralan (texturant)

5% miel de thym (hydratant, émollient, cicatrisant)

1% hv buriti (émolliente, hydratante, barrière anti-UV)

0,5 % vitamine E (antioxydante)

0,5% extrait CO2 carotte

mica or

 

Mode opératoire : le baume à lèvres, sous son aspect simple et réservé à tout cosméteur débutant, n'est, à mon sens, pas si évident à réaliser qu'il n'y parait car il nécessite de distinguer le moment idéal où la phase huileuse n'est ni trop chaude (liquide) pour ajouter les actifs, ni trop tiédie (durcie) pour pouvoir la couler.

D'autre part, la recherche de la texture idéale peut s'avérer longue et laborieuse !

Pour ce baume, chauffez au bain-marie les huiles, cires, beurre, miel et la vitamine E, à l'exception des huiles de buriti et de périlla, plus sensibles. Vous ajouterez la cire d'orange en fin de chauffe et les huiles sensibles au moment de couler votre baume à lèvres !!

Mon avis : ma foi, je m'avoue relativement satisfaite de ce baume, son gout sucré de coco/orange est très doux et sa texture est comme je le souhaitais : le batonnet de baume se tient mais reste assez fondant.

 

J'attends l'avis de mes swappées si elles passent par là ^^