Il me paraissait EVIDENT que le produit que j'allais faire pour le swap soleil devait avoir des couleurs chaudes.

Ma première idée a été savonnesque (bien loin de ce que j'ai finalement réalisé mais savonnesque quand même !). Mais, n'étant pas sûre de moi pour le rendu du savon, je n'ai pas voulu mettre qu'un savon.

Puis l'idée d'un baume à lèvres est venue en regardant les propriétés d'un beurre. Ma participation serait donc un duo !!

 

CIMG0598

 

Mais revenons tout d'abord au savon.

J'avais, comme à chaque fois, une idée bien précise de ce que je voulais, un marbrage au cintre de kafée, que je voulais prendre comme base de travail, avec une base blanche (ou très claire), une ligne jaune vif et une autre orange vif.

 

CIMG0592

 

Mode opératoire : pour ce savon, j'ai réalisé 2 batchs différents, le premier (600gr) qui servirait de pâte de base et le second (200gr), orangé, qui servirait au marbrage. 

 

La partie jaune (600gr)

35% hv olive (douceur, assouplissante)

30% hv coco hydrogénée (dureté, mousse)

10% hv ricin (mousse, douceur)

10% hv abricot (douceur)

5% hv macadamia (douceur du savon, huile adoucissante)

5% beurre de karité (dureté et douceur du savon, restructurant)

5% monoï (dureté et mousse du savon, nourrissant)

 

Eau et soude pour un surgraissage à 7

 

A la trace, pour un surgraissage total à 10 : 

1,5% hv cameline (apaisante, réparatrice, anti-âge)

1,5% hv périlla (huile réparatrice, assouplissante et apaisante)

Synergie d'huiles essentielles : 10 gr he orange douce, 5 gr he coriandre, 3 gr he palmarosa, 2 gr he bois de rose

 

La pâte de base, finalement bien jaune, ne pose pas de problème particulier, je ne reviens donc pas dessus, il s'agit d'une méthode de savonnerie à froid traditionnelle. avec un surgraissage miiniùmum et un ajout d'huiles à la trace.

 

La partie colorée

30% hv coco hydrogénée (dureté, mousse)

25% hv olive (douceur, assouplissante)

10% beurre de karité (dureté et douceur du savon, restructurant)

10% hv amande douce (douceur du savon, apaisante et adoucissante)

10% hv colza (douceur, couleur jaune)

5% hv babassu (mousse, attention à l'INS avec cette huile !)

5% hv ricin (mousse, douceur)

5% hv abricot (douceur)

 

eau et soude pour un surgraissage à 8

 

synergie parfumante intégrant les mêmes huiles essentielles, l'he de carotte remplaçant cependant le bois de rose

Urucum macéré dans les huiles et oxyde de titane dilué dans une moitié de batch

 

Pour la coloration du second batch, je me souvenais d'un test de coloration à l'urucum où la couleur était vraiment très vive et d'un bel orange, l'urucum collant parfaitement bien au thème, me voilà lancée dans une macération préalable à la réalisation du savon en lui-même : pour gagner du temps et ne pas attendre plusieurs jours de macération, j'ai opté pour un compromis entre la macération à froid (qui dure plusieurs semaines) et la macération à chaud, qui consiste à faire macérer la plante au bain-marie à température moyenne plusieurs heures (pour un macérat colorant 2 heures suffisent alors qu'il faudra compter au moins 48h lorsqu'il s'agit d'une macérat cosmétique mais ce n'est pas l'objet du présent article). Pour celà, j'ai entamé ma savonnerie traditionnellement : chauffe des huiles liquides et solides (une fois n'est pas coutume, j'utilise habituellement les huiles liquides pour tiédir les huiles solides) et ajouté l'urucum dedans, puis j'ai laissé refroidir les huiles avant de filtrer. Pendant ce temps j'ai réalisé ma solution de soude et laissé refroidir.

 

A ce stade des opérations, à moins de vous être perdu en route, vous avez donc un batch jaune et un orange .....si ce n'est pas le cas, désolée je ne peux rien faire !

Le batch orange étant finalement assez soutenu, je l'ai divisé en 2 et ajouté dans une moitié de l'oxyde de titane (préalablement dilué dans un peu d'huile), afin d'obtenir une coloration plus pâle.

Armez vous ensuite d'un cintre ou, comme moi, d'un câble électrique assez épais, que vous pourrez plier en U à la taille de votre moule.

Versez la pâte de base, puis, ensemble les 2 couleurs d'assez haut afin d'espérer voir les couleurs "descendre" dans la pâte de base.

couleurs savon soleil

 (Vous noterez l'exceptionnelle qualité de mes dessins hummm)


Plantez ensuite votre cintre et marbrez selon les dessins que vous souhaitez réaliser...

marbrage savon soleil

Et c'est là que çà se complique, j'avais tout prévu : troqué mes fragrances contre une synergie d'huiles essentielles, limité l'apport d'huiles solides pour éviter une pâte trop épaisse et .....çà a marché !!!! Du coup, perdant patience avec mon fouet manuel face à une trace inéxorablement absente, j'ai sorti (une fois n'est pas coutume) mon robot plongeant et là, la trace de se pointer vitesse grand V et bien entendu trop épaisse ! Par dépit, j'ai malgré tout patiemment suivi le mode opératoire que je m'étais dicté, à celà prêt que j'ai improvisé une marbrage au jugé (merci les moules transparents, à croire que j'avais prévu le coup !) toujours au cintre car mes pâtes colorées sont peu "descendues" dans la pâte de base et voilà le résultat : 

 

CIMG0591

 

Mon avis : une fois de plus, nous sommes à des années lumières de mon projet initial mais finalement, j'aime assez ce savon et le jeu de miroir que l'on peut s'amuser à faire avec - je vous l'accorde, ce n'est pas une trouvaille, mais je n'avais jamais essayé rhooo acceptez ma candeur, que diable !!! Plusieurs composants choisis particulièrement pour leurs effets apaisants ou préparateurs adapté ayu soleil en font un savon idéal pour les vacances, sans compter sa douceur.

J'avais depuis quelques temps en tête le couple coriandre/orange, et je ne suis pas déçue, j'aime beaucoup, je pense que ce ne sera pas le seul essai.

Le saviez vous : pour savoir à l'avance quelle quantité de pâte réaliser pour remplir entièrement le moule que vous avez choisi, et seulement lui, sans faire appel à des moules individuels qui vous éviteront de gâcher la pâte, il suffit d'appliquer la formule suivante :

 Largeur du moule (cm) x longueur du moule (cm) x hauteur du moule (ou hauteur désirée du savon, en cm) x 0.657 = grammes d'huiles de base à utiliser

 

Enfin, il semblerait que l'he de palmarosa fixe les odeurs volatiles des he agrumées, d'où sa présence dans ma synergie ainsi que le bois de rose, qui devrait également asseoir la synergie tout en étant une arme redoutable pour les peaux lésées par le soleil.

 

Merci à Dragonjoli pour les astuces du calcul du volume d'huile et de l'he de palmarosa 

J'attends les avis des participantes au swap qui ont reçu ce savon.

Bonne fin de vacances, profitez bien du soleil, qui nous a enfin rejoint !!