Savez-vous à quoi on reconnait une savonnière confirmée d'une savonnière téméraire ? Au fait que la savonnière confirmée a une idée assez précise de la texture et de la couleur qu'aura sa pâte à savon. En conclusion, je reste encore et toujours dans la catégorie des savonnières aventurières qui partent à l'aveuglette, conscientes que leur projet initial risque de ne pas être réalisable une fois la pâte à savon formée ...

Ce savon aurait pu s'appeler "savon background ou les coulisses d'un test de colorant", "le savon du destin" parcequ'on ne sait pas trop ce qu'il va nous arriver lorsqu'on commence un savon ou bien encore "le côté obscur de la force" ....j'aurais pu trouver des tas de qualificatifs !

Je vous rappelle qu'en vue de réaliser mon column swirl (qui n'en est pas un ...), je voulais une pâte la plus stable possible, avec une trace qui viendrait le plus tard possible. Prévoyante, j'ai repris une formulation de Kafée, utilisée sur un savon à la trace très fine, en ajoutant simplement un peu d'argan ....et ce qui devait arriver, arriva, jamais vu çà : à peine la soude versée dans la pâte à savon, je me suis retrouvée avec une purée avant même le premier tour de fouet manuel et l'ajout de colorant et de parfum !!!

J'ai donc du colorer et parfumer à l'arrache la pâte, que j'ai moulée in extremis dans un moule en me disant que "bon, c'est moche mais çà lavera quand même !!".

 

CIMG0331

On voit bien les morceaux de pâte non colorés :o(

 

Au dernier moment, j'ai voulu tester l'ajout de petites inclusions en forme de baguettes issues de mon savon aux deux argiles en me souvenant d'un savon vu dans le livre "the art of soap" ....et la magie savonnesque opéra ! Malgré tout, une jolie surprise au milieu de ce batch, qui me fait penser à la courbure des roseaux (d'où son nom)

 

CIMG0332

 

Je ne pense pas que le problème vienne de la recette, pas non plus d'une différence de température entre soude et huiles, je sèche :

 

40% hv olive (douceur)

25% hv coco (dureté, mousse)

10% hv palme (dureté, mousse)

10% hv argan (douceur)

10% beurre de karité (dureté, douceur)

5% hv ricin (douceur, mousse)

Colorants : ultramarine rose, qques gouttes de colorant pour savon rouge

Mélange de fragrances fleuries

 

Mode opératoire : réalisez traditionnellement votre pâte à savon, prenez un coup de chaud en voyant le figeage instantané, parfumez, colorez et moulez à la truelle en secouant votre moule le plus possible (et là, je remercie Dragonjoli pour son moule siliconé qui permet de faire la chasse aux bulles car il est tout mou). Plantez des baguettes de savon comme bon vous semble !!!

Mon avis : tout est dit, une jolie surprise quand même qui me donne vraiment envie de retenter l'ajout de baguettes !!! Un savon sans doute très doux et une couleur très agréable. Si quelqu'un a une explication sur mon figeage, je suis toute ouïe d'autant que Sealeha vient de connaître la même catastrophe ! Notez quand même le joli rose ^^

Epilogue : Une fois n'est pas coutume, un peu de pub pour les copines ne fait de mal à personne ^^. Je vous invite à aller jeter un oeil à cette série de moules siliconés que vend Dragonjoli sur son site Dans ma Nature. Pour ma part, j'ai acheté le petit moule bleu pâle mais j'avoue que le moule colonne me fait également de l'oeil arffff. Pas de chemisage, un démoulage très facile, je suis fan !!