Lors de ma participation au swap "les 7 péchés capitaux", mes réflexions sur le thème de l'envie m'ont amenée à consulter la définition même de l'envie et j'ai trouvé deux significations possibles :

L'envie : n.f. (lat.invidia). Sentiment de convoitise à la vue des avantages d'autrui.

La vision religieuse de "l'envie" est symbolisée par la convoitise de ce que possède autrui, on peut alors la rapprocher de la jalousie mais la vision sociologique du terme donne une signification ne faisant pas intervenir "l'autre", il s'agit plutôt du seul désir de posséder ce que l'on ne peut atteindre.

J'ai voulu jouer sur les 2 tableaux pour créer mon savon, vous conprendrez en lisant scrupuleusement ce billet jusqu'à la fin (et oui, que ne ferait-on pas pour être lue !!).

Bon passons à la technique : il est des savons qui vous interpellent et j'avoue que je n'étais pas restée insensible à cette magie qui fait que, d'un ensemble de produits gras, opaques, on puisse arriver à quelque chose de transparent. J'ai pas mal fouiné la blogosphère en quête d'une méthode basique, qui permettrait de revisiter la base de façon personnelle, en vain.

Voyant le temps passé, je me suis résolue à suivre scrupuleusement les informations trouvées chez Liza, mais aussi sur le forum Potions et chaudrons et enfin, et surtout le pas à pas de Parfum.

Il est des recettes, savonnesques ou cosmétiques, dont on se dit "bon, je le fais ce coup-ci mais ensuite PLUS JAMAIS !!!"...en voilà un bel exemple !!!!! Lisez donc (une fois n'est pas coutume, les quantités sont données en grammes puisque j'ai bêtement repris l'existant) !!!

CIMG0166

207 gr v coco hydrogénée (mousse, dureté)

207 gr hv palme bio (mousse et dureté)

175,5 gr hv ricin (mousse et douceur)

141 gr glycérine

348 gr alcool à 90° (je n'ai pas d'éthanol)

151,5 gr sucre

117 gr eau pour le sirop

eau et soude pour un surgraissage très faible, soit ici :

180 gr eau

90 gr soude

Fragrance myrrhe (offerte par Aromat'easy lors d'un jeu)

Petits pendentifs en verre, déposés en inclusions

Pas de colorant, la pâte est naturellemment ambrée, ce qui colle très bien à ma fragrance

Mode opératoire : Préparez traditionnellement la lessive de soude et faitez chauffer les huiles.

Préparez le sirop en faisant chauffer l'eau et le sucre, pour ma part, je l'ai fait au micro-ondes par petites période de chauffe courtes. Réservez pour plus tard.

Vérifiez la température des huiles, qui doivent être à 54°, réalisez traditionnellement la pâte à savon afin d'obtenir une trace franche (une fois n'est pas coutume, j'ai mixé pour plus de rapidité !)

A la trace franche (donc), mettre la pâte au bain marie, ajoutez la glycérine et ramener, en remuant à 54°.

Hors du feu, ajoutez l'alcool, écrasez bien les grumeaux à la cuillère (et surtout, armez-vous de courage et de patience !!)

Portez à 71°, retirez du feu et enlever les derniers grumeaux. Parallèlement, faits réchauffer le sirop 30 secondes au micro-ondes. Une fois le tout à bonne température, incorporez le sirpop à la pâte à savon. Mélangez rapidement.

Portez la pâte à 82° et filtrez si nécessaire afin d'évacuer l'écume et les derniers grumeaux.

Ajoutez colorants et fragrances. Versez en moule puis déposez au congélateur 1h. Démoulez ensuite avec précaution, le savon est collant, le démoulage n'est pas aisé.

Comment mon savon l'envie a vu le jour : je disais au-dessus qu'il est des recettes pour lesquelles on se dit "bon, je le fais ce coup-ci mais ensuite PLUS JAMAIS".

Mes a priori : pas de surgraissage possible, sous peine de voir le savon s'opacifier ....çà, çà ne me plaisiat guère (moi qui surgraisse au minimum à 8-9 voire 10 !!). Une recette, qu'une savonneuse en herbe telle que moi ne peut modifier à sa sauce ...Mouerf. Une recette compliquée avec chauffe, rechauffe, contrôle des température, bain-marie long et lassant ....mouerf mouerf ....

Cette session savonnesque s'avérait donc ....expérimentale mais pas passionnante .....je commence donc ma recette, mais quand arrive le moment d'intégrer l'alcool et donc de la peser au préalable, je me rends compte que je n'ai pas assez d'alcool, DAMNED !!!! J'enfile un blouson (ben oui, on est au mois de décembre !!) et je file à ma pharmacie ...mais nous sommes samedi, pharmacie fermée ...je vais donc à la pharmacie située à 500 mètres de là ...qui est aussi fermée !! Je m'agace, râle et fonce un peu plus loin. Je me gare (mal), poireaute (ben oui, n,ous sommes quasiment en centre ville et tou le monde s'est donné rendez-vous à la pharmacie !!), arrive enfin mon tour et la dame me dit "ah non, pas possible, nous avons eu une note de la direction de la répression des fraudes, je ne peux pas vous vendre d'alcool à 90, justement de l'alcool à 70" AHHHHHHHHHHHHH l'erhanol, normalement utilisé pour ma recette a pôssède déjà 96% d'alcool, je ne peux pas décemment descendre à 70 !!!!! J'ai beau expliquer à la dame que je fais du savon (ben oui, un peu désespérée la fille quand même ...) elle ne veut rien savoir !!! Je reprends donc ma voiture dans l'autre sens, tente une 4ème pharmacie donc à 4 km de là (autant vous dire que mon désespoir augmente avec le temps qui passe, dans quel état vais-je retrouver ma pâte ...) et là, VICTOIRE !!!!!! On me sert !!!!!!! Bon, certes, en me disant qu'effectivement une note est passée mais comme une amie bosse dans la pharmacie (bien sûr elle est de repos ce jour-là ...), la vendeuse accepte de me servir OUFFFFFFF

Me voilà donc de retour chez moi, je fonce à mes fourneaux pour trouver une pâte durcie, "écrasez les grumeaux qu'elle disait Parfum" mais ma pâte est un grumeau géant !!!!! Je bain-marise en ralant, je passe la pâte du bain-marie à la mijoteuse, gentiment prêté par Sealeha, je repasse au bain-marie bien décidé à ne pas tout jeter !!!!

Et là, enfin, j'arrive à quelque chose de  ....correct, je finis ma recette rassurée, prête à toute éventualité (blindée la fille à ce niveau-là, le savon est commencé depuis 2h, il ne peut plus rien arriver !!)

Je verse donc une première moitié de pâte et laisse durcir afin d'intégrer mes incursions ...et laisse durcir ....et laisse durcir..... la surface durcit, certes, mais le reste est toujours liquide (au secours, je suis damnée !!!!!).

Nous sommes en décembre (arappelez-vous, le blouson tou çà tout çà ...), je mets dehors en priant pour que ma pâte durcisse ...ce qui finit par arrivée après un temps qui me paraît interminable ...du moins, en surface.

J'intègre mes incursions et comme il s'agit d'une session pourrie, 2 inclusions tombent tragiquement au fond du moule (seule la surface est dure, presque cassante alors que le reste est liquide, c'est le moment ou jamais !!!). Je pars donc à la recherche de mes inclusions à la pince à épiler (et me félicite d'avoir emprunté le moule "café de savon" transparent à Sealeha !!).

Mon savon ressemble enfin à quelque chose, je verse la 2ème moitié de pâte et regarde désespérément ma belle pâte, en partie troublée par la récupération des inclusions.

CIMG0168_1

Mon avis : je n'ai pas testé ce savon mais j'aimais assez la texture en main, jusqu'à ce qu'il commence à se déshydrater et à brunir. J''espère que les savon envoyés aux filles, qui, eux, étaient protégés n'ont pas subit le même sort !!!

Après tant de déconvenues, je crais haut et fort à qui voulait l'entendre que "PLUS JAMAIS je ne referai un savon transparent !!!!" mais pour Noël, j'ai reçu en cadeau le livre de Michèle (du forum potions et chaudrons), qui propose apparemment un savon plus doux ......je vais bien devoir tester pour faire la différence ... incorrigible, moi ? Cas désespéré ?

Mais revenons-en à mon thème, l'envie : je voulais donc aborder les 2 facettes de la signification de l'envie.

L'envie est donbc sociologiquement parlant "ce que l'on convoite, sans réussir à l'avoir" : il faudra donc que les participantes du swap patientent jusqu'à la fonte avancée du savon pour attrapper le petit coeur du savon.

La vision religieuse du péché d'envie se rapproche de la convoitise, de la jalousie .... : j'ai réalisé ce savon courant décembre, alors que je préparais aussi mes colis de Noël, dont un colis pour Sealeha, à qui j'ai également acheté un pendentif, beaucoup plus gros, un cadeau de Noël en soi .. alors mesdames les swapées, pas un peu jalouses du jolie pendentif que pourra porter Sealeha cet été :

celine1