Il y a des jours où l'on ferait mieux de reporter la publication d'un billet ...c'est la 3ème fois que je refais celui-ci !!!

Je ne déserte pas mais je suus un peu déborée et utilise mon temps libre à mes participations swappesques !

De ce fait, la maison est un désert cosmétique : plus rien pour le museau de mon lousitc, plus de crème visage, un shampooing solide qui tend à disparaître ...bref, il était vraiment temps que je me ressaisisse !!!

Je voulais faire un lait de toilette pour mon fils mais comme il fait encore relativement chaud, je ne voulais pas quelque chose de trop nourrissant mais plutôt une émulsion vite appliquée (le petit garçon de 3 ans n'étant pas des plus patient ...).

En cherchant l'inspiration, je suis tombée sur une recette originale de Michèle sur le blog communautaire Potions et Chaudron, dont je me suis largement inspirée

0909300033

Phase huileuse

10 % hv framboise (apaisante et anti-inflammatoire)

6 % hv prune (adoucissante et nourrissante, délicatement parfumée)

2,5 % olivem (émulsifiant hydratant et nourrissant)

1 % cire florale de néroli (apaisante et délicatement parfumée)

Phase aqueuse

37 % ha mélisse (adoucissante)

28 % lait d'avoine

3ème phase

5,5 % aloe vera reconstitué

5 % hydratant intense

2 % mousse de babassu (tensioactif)

1 % gomme acacia (pour son pouvoir glissant)

1,2 % geogard ultra (conservateur)

Mode opératoire : je fais partie des partisanes du coeur d'émulsion à l'eau, afin de conserver tous les principes actifs des hydrolats, quitte à en mettre mois. J'ai donc fait chauffer au bain-marie d'une part le lait d'avoine + gomme et d'autre part les huiles, cire et émulsifiant. Pour être utilisé de manière optimale, l'olivem nécessite d'être chauffé à assez haute température, à défaut de thermomètre, j'ai donc prolongé la chauffe au-delà de la température de fusion (note pour plus tard : ajouter un thermomètre à ma prochaine commande....). Parallèlement j'ai mélangé ensemble les actifs dans l'hydrolat. Ensuite, il suffit d'entamer l'émulsion de façon normale et d'ajouter le mélange d'hydrolat + actifs une fois l'émulsion commencée et donc tiédie. J'utilise dans la majorité des cas le système du bol froid dans lequel je trempe celui que j'utilise pour l'émulsion car je trouve que celà facilite la "prise" de l'émulsion.

Mon avis : je m'attendais à une émulsion un peu plus épaisse mais n'ai volontairement pas mis de gomme xanthane comme l'indiquait Michèle car je crains un peu la texture caoutchouteuse qu'elle apporte (peut-être ais-je la main trop leste ou plutôt ne suis-je pas assez patiente avec la gomme qui nécessite une attente de quelques instants pour bien gonfler ...). Toutefois, cette texture liquide me convient parfaitement, vite étalée sans se perdre sur le coton, elle laisse la peau douce mais non grasse (les proportions seront donc à revoir pour l'hiver, à moins d'appliquer ensuite une crème). Son odeur est légère et sa couleur d'un beau jaune grâce à la cire. A refaire donc !!!